feu

Le matin noir , assis dans la 404 ou peut être la 204 , la route est jaune ,mon père roule en plein phare... pas grand chose à dire .Dans ma main  je tiens mon briquet , serré.. Changement de vitesse dans le virage , juste avant la cote de Rousseloy..

Encore quelques mètres , clignotant orange à droite... j'ouvre la porte..

__Tu as ton feu ?

__ oui P'pa...

Les oiseaux chantent le début de la journée , plus de voiture.. j'avance dans l'aurore en faisant "rouler" la pierre de mon briquet sous mon pouce pour éclairer d ' étincelles le chemin vers la porte de la carrière . Rapidement j'avance  .. derrière la porte je vais retrouver ma lampe à carbure pour entrer dans la nuit matinale...

Comme la "lampe à carbure" j' écrirais parfois ,entre d' autres messages mes histoires de vie, de gamin d'à peine 10 ans..et plus.."le petit homme".